Et pis quoi encore

15 octobre 2011

Sacré Charlemagne !

 

"Aide à l'évaluation des acquis en fin d'école maternelle"

rentree_s

Le ministère de l'Éducation nationale va mettre en place à partir de novembre une évaluation des enfants "à risque" dès cinq ans, en fonction de leurs comportement et capacité d'apprentissage...  elle est censée être un"outil de repérage des élèves présentant des risques pour les apprentissages à l'usage des enseignants (en) grande section de maternelle"

Cela doit se passer en 3 phases :

Première phase dite de "repérage" entre novembre et décembre sur "le comportement à l'école, le langage, la motricité et la conscience phonologique" des élèves. Les enseignants devront classer les élèves dans trois catégories : "RAS" (rien à signaler), "risque" et "haut risque".

Deuxième phase consiste en "un entraînement progressif conduit par les enseignants avec les enfants repérés à risque lors de la première phase".

Troisième phase, qui se déroule entre mai et juin, permet de faire le point lors de "trois séries d'épreuves collectives ou en petit groupe (...) et deux séries d'épreuves individuelles". Les compétences évaluées sont, entre autres, "la compréhension de consignes", "la maîtrise du vocabulaire", "la qualité de la production orale", "la connaissance des nombres" et les fiches "devenir élève" qui analysent les capacités à "respecter les autres et respecter les règles de vie commune".

Ce projet déchaine une levée de boucliers...1146_877_doudou_bebe_fraisette_epicerie_des_bidules_154558

Sébastien Sihr, secrétaire général du Snuipp-FSU  "On risque de marquer des enfants de cinq, six ans du sceau de l'échec scolaire, là où il s'agit surtout de différences de développement, à un âge où cela change très vite. La maternelle n'est pas une école de tri, de compétition. C'est une école où l'on donne aux enfants le temps de se développer."items portent sur des questions d'ordre médical (vision, audition...), normalement du ressort des médecins scolaires. (...)D'autres sont d'ordre pédagogiques, d'autres encore portent sur le comportement de l'élève."

 Pour la FCPE "on colle une étiquette extrêmement anxiogène sur des enfants" 

Comment un jour, un type assis derrière un bureau a-t-il pu penser qu'un enfant de 5 ans puisse être à "haut risque" !!!

Des évaluations les instituteurs (oui je sais mais moi j'aime bien ce mot) en font régulièrement, toutes les activités effectuées en maternelles amènent à cela. Alors qu'est ce que cela va apporter sinon un climat anxiogène pour les enfants et leurs parents.

Si ce projet avait vu le jour dans les années 60 j'en connais un en particulier qui aurai eu des soucis à se faire ...! Vous ne croyez pas ?

Une évaluation des hommes politiques à risque c'est pour quand... Ils sont bien plus redoutables et  dangereux pour les autresqu'un gamin de 5 ans.

J'ai une meilleur idée pourquoi attendre la maternelle faisons l'évaluation dès la maternité et tout de suite tiens, je propose de commencer le test par la clinique de la Muette...

Claire7799_nounours

 

Décidément ce gouvernement ne nous aura rien épargné, il tire de tous les cotés, tout est bon mais pas comme dans le cochon. Faire feu de tout bois, pourvu que le champ médiatique soit occupé, qu'importe les conneries !

"La politique, c'est l'art de chercher les problèmes, de les trouver, de les sous-évaluer et ensuite d'appliquer de manière inadéquate les mauvais remèdes."

 Groucho Marx

Posté par mamzellecat à 17:29 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    Etpisquoiencore?

    C'est quand même beaucoup plus facile que de recruter des personnels qualifiés et ça coûte beaucoup moins cher...
    Et l'euthanasie précoce, y'a pas encore un de ces planqués de technocrate qui y a pensé? Ils roupillent ou quoi?

    Posté par Sitting Bull, 15 octobre 2011 à 18:07

Poster un commentaire







 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...