Et pis quoi encore

22 octobre 2011

Devine qui vient...

tenter de nous voler nos élections ...!

A quelle belle crise !

Elle permet tout et n'importe quoi, et surtout, surtout de faire passer toutes les réformes à la con. Mais elle permet surtout au agences de notation de jouer les pères fouettards et de s'immiscer ouvertement dans la gestion des pays.

Les politiques sont depuis belles lurettes les jouets des marchés financiers, et ceux qui en doutaient en on maintenant la preuve.

Faire des réformes pour amadouer les marchés ...

Normalement les réformes sont mises en chantier pour le bien de la communauté, je me trompe ?

Aujourd'hui notre gouvernement nous invente des taxes plus débiles les unes que les autres dans la précipitation devant  le chantage des agences de notation telles que Moody's qui menace sous 3 mois de dégrader la notation de la France et pour donner  plus de poids à son injonction elle s'empresse d'agir sur le cas de l'Espagne et de l'Italie.

L'Histoire est souvent redondante et nous joue des tours...

En 1931, Moody's dégrade la note de la Grèce, et les taux d'intérêt grimpent. La drachme est dévaluée et le pays fait défaut en 1932. Les Grecs sont frappés par l'inflation et des émeutes éclatent. La monarchie est restaurée en 1935 et en 1936 a lieu un coup d'État par lequel le général Metaxas prend le pouvoir. La même année Moody's exprime ses regrets à propos de ces événements et annonce l'arrêt des notations des dettes publiques

 En France donc les 12 milliards d'économie ne sont plus suffisants il faut en  trouver 5 supplémentaires ...  Comme notre gouvernement ne veut pas s'attaquer à ses riches amis, il va s'en prendre à son bon peuple,

En 2009 13,5 % de la population de France métropolitaine étaient considérés comme pauvre, c'est-à-dire vivant avec  moins de 954 euros par mois soit 8,2 millions de "pauvres"  !

Alors que dans le même temps " 352 ménages les plus riches de France, qui gagnent au minimum 4,229 millions d’euros en 2009 ont un taux d’imposition sur le revenu de seulement 15%

L’impôt sur le revenu est …dégressif pour les plus riches, alors qu’il a été conçus dès l’origine pour être progressif selon le principe de la déclaration des droites de l’Homme : chacun contribue « à raison de ses facultés »… les ménages du dernier centile (352000 foyers) vivent d’abord de leurs revenus salariaux, lourdement imposés au taux marginal (30%, 40%). Les super-riches, eux, tirent 78% de leurs revenus des plus values de cessions (d’actions, d’obligations…) taxée à 19% (prélèvement libératoire)" Source  Marianne2

 


"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça."

Coluche - extrait sketch "le chomeur" pauvrete

 

Posté par mamzellecat à 16:46 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

    Généreux

    T'as regardé Jacques Généreux à "Mots croisés" ce soir? Il a très bien expliqué qu'on peut se passer de ces agences qui ne servent à rien dès lors qu'on reprend la main sur la finance publique... Mais bon, en face de lui y'en avait 5 de droite!
    L'aura moins de mal jeudi Calvi avec son unique interlocuteur!!!

    Posté par Sitting Bull, 25 octobre 2011 à 00:47

Poster un commentaire







 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...